Les Articles pour Être Heureux dans la Vie

ATTENTION AUX DIALOG-ATTACKS !

Depuis toujours, nous sommes de parfaites victimes d’un mal qui ronge notre société et, sans exagération, les peuples du monde entier : la Dialog-Attack.

Qu’est-ce qu’une Dialog-Attack, comment la reconnaître et comment s’en débarrasser ? C’est ce que je vais m’efforcer de vous exposer dans cet article essentiel sur le chemin de la rencontre avec soi-même…

 

diablotinComment reconnaître une Dialog-Attack ?

La Dialog-Attack est la reine du camouflage et de l’attaque-surprise… Impossible de la voir venir, on ne s’aperçoit de sa présence que lorsqu’on a été touché…

Donc, si l’on ne peut la voir arriver, la seule façon de reconnaître la Dialog-Attack est de nous observer, observer notre état d’être, notre état d’esprit, notre état émotionnel, notre état de stress.

Cela sous-entend être capable de prendre du recul dès que nous percevons que nous sommes déstabilisés… et le meilleur indicateur de cette déstabilisation est notre ressenti : dès que nous sentons que notre ressenti se referme, nous sommes en présence d’une Dialog-Attack.

En fait, cette déstabilisation est le seul moyen de reconnaître la Dialog-Attack.

Si nous n’en prenons pas conscience au niveau de notre ressenti, l’attaque se poursuit, nous subissons comme une déchirure et sombrons dans les fins fonds du stress…

 

 

Qu’est-ce qui déclenche la Dialog-Attack ?

Comme indiqué dans le paragraphe précédent, il est extrêmement difficile de voir arriver une Dialog-Attack. En fait, elle bénéficie de toute la perfidie de celui qui la lance…

D’ailleurs, beaucoup considèrent ce batailleur comme un ennemi, une partie de nous à réduire au néant ou à dompter.

Cependant, une réflexion plus globale nous le fait apparaître sous l’angle d’un serviteur qui ne fait qu’obéir aux injonctions de notre propre inconscient.

Vous aurez bien entendu reconnu sous ces traits notre mental

Le mental, c’est notre pensée, la petite voix dans la tête qui compte (le calcul mental), réfléchit, planifie, organise, etc.

Cette pensée est, en quelque sorte, le résultat des expériences que nous avons vécues et de notre apprentissage, la conséquence du conditionnement que nous avons reçu depuis notre plus tendre enfance.

Elle réagit en mode A.U.T.O.M.A.T.I.Q.U.E. selon ce quelle a appris :

  • telle chose est positive et tout va bien,
  • telle autre est négative et il faut nous en protéger, ou faire en sorte de l’écarter pour qu’elle n’ait pas d’impact sur nous.

Par exemple, si vous avez entendu dans votre enfance « ne mange pas avec les coudes sur la table, c’est malpoli » (le conditionnement), lorsque vous verrez une personne qui plante résolument ses coudes sur la table, vous la jugerez et penserez probablement « cette personne est malpolie, elle n’a pas d’éducation » (le mental).

Autre exemple. Si vous avez toujours entendu dire « fais-moi plaisir, sois gentil, ne me rend pas triste » (le conditionnement), dans toute situation où vous serez confronté à une personne qui vous demande un service, vous aurez du mal à dire ‘non’ parce que votre pensée sera du type « je ne peux pas la décevoir, lui faire mal ou être méchant » (le mental).

 

Analysons un peu plus ce qui se passe lors d’une Dialog-Attack 

Dans les deux exemples précédents, ces pensées sont des Dialog-Attacks. Elles ont été déclenchées par une réaction automatique de notre mental sans même que nous en ayons pris conscience.

Et tant que nous ne prendrons pas conscience de cette pensée, ce n’est pas un dialogue, mais un monologue : notre mental est le seul à commenter ; il évalue, il juge, il nous ordonne la réaction automatique.

Ce type de commentaire du mental est inadapté à la situation et nous manquons de recul pour le changer. Reprenons les exemples précédents :

  • Dans le premier cas, tolérance, acceptation et vision plus globale auraient permis de constater sans emmètre de jugement : « nous n’avons pas tous reçu la même éducation, ce qui ne nous empêche pas d’avoir chacun nos propres qualités. »
  • Dans le second cas, nous aurions, avant de dire ‘oui’, mesuré si nous en avions envie, si nous en avions les moyens (le temps par exemple) et si nous en avions les compétences. Le ‘oui’ ou le ‘non’ auraient été alors pleinement conscients, en parfait accord avec notre être.

Faute d’avoir ce recul, nous tombons dans le stress.

Pour rappel, le stress est un signal d’alarme déclenché par le cerveau Intuitif pour nous prévenir que notre pensée n’est pas adaptée à la situation.

Le stress est donc la conséquence d’une Dialog-Attack et faute d’être observateurs de notre état d’être – en l’occurrence de notre état de stress – nous ne sommes pas en mesure de faire cesser l’attaque.

 

Quelle est la définition d’une Dialog-Attack ?

L’origine de son nom est multiple.

Pour la seconde partie, le mot Attack, c’est la version anglaise de Attaque, provenant de l’italien attaccare qui signifie attaquer… Je ne pense pas vous avoir appris grand-chose sur ce point ! 😉

Pour la première partie, c’est un peu plus complexe :

Dialog est la version anglaise du mot français dialogue, qui a pour origine le mot grec Dialogos et qui s’est formé à partir de 2 éléments :

Dia — qui signifie entre ou à travers

Logos — qui signifie la parole, le discours.

Si nous considérons que Dia signifie ‘entre’, c’est un dialogue, un échange de paroles entre deux personnes.

Amusant toutefois de constater que tant que nous ne sommes pas conscients de l’attaque, elle se manifeste sous la forme non pas d’un dialogue, mais d’un monologue : le monologue du mental qui nous raconte ce qu’il veut…

Alors, poussons un peu plus notre réflexion…

Si nous considérons que dia signifie ‘à travers’ et non ‘entre’, nous introduisons alors la notion de séparation. La Dialog-Attack est une séparation.

Un diaphragme (séparation/cloison) sépare le thorax de l’abdomen, une dialyse est une dissolution/séparation en chimie, une diapositive se met en travers de la lumière pour la colorer de la photo (positive), etc.

Et que se passe-t-il si nous traduisons le terme logos comme, selon la théologie chrétienne, le verbe de Dieu, la parole de Dieu.

La séparation alors induite par la Dialog-Attack nous déchire :

  • Séparation de notre être,
  • séparation de deux entités bien présentes en nous : notre âme et notre pensée,
  • séparation du mental d’avec la parole divine.

C’est à ce moment-là que la Dialog-Attack est à son paroxysme et il est temps de la faire cesser.

 

 

interrogationComment faire cesser la Dialog-Attack ?

Le mental est le plus souvent en mode automatique et réagit en fonction de ce que nous avons appris. Ses réponses sont censées nous protéger, et il a une sainte appréhension vis à vis de l’inconnu.

Dès qu’une situation ne correspond pas à ses canons, dès qu’il a la sensation de perdre le contrôle sur ce qui se passe, il déclenche la Dialog-Attack, comme évoqué précédemment.

La Dialog-Attack est identifiée par notre cerveau intuitif, lequel nous envoie un signal d’alarme en déclenchant un des trois stress manifestés par trois types de réactions physiques :

  • anxiété, confusion mentale et mouvements compulsifs des membres pour le stress de fuite,
  • Impatience et colère pour le stress de lutte, avec toutes les manifestations que nous connaissons bien,
  • Découragement et soupirs pour le stress d’inhibition…

Ces réactions physiques sont les signes d’une Dialog-Attack.

 

À partir de ce moment-là, voici les 5 étapes essentielles pour en sortir :

 

1/ nous rendre compte de l’arrivée de ces symptômes, nous rendre compte que nous tombons dans le stress.

2/ observer la pensée liée à la Dialog-Attack

3/ nous poser la question : « Est-ce que cette pensée est utile, est-elle la plus appropriée ou non ?

Pour cette troisième étape, nous pouvons nous demander « quelles peuvent être les conséquences de cette pensée ? ». Et si les conséquences possibles ne sont pas celles que nous désirons, alors la réponse s’impose : la pensée est inadaptée à la situation, il faut la remplacer.

4/ remplacer la pensée inadéquate par une pensée constructive. Et pour cette étape, vous avez plusieurs possibilités dont voici une liste non exhaustive ;

  • Posez-vous la question de ce que cette situation vous enseigne:
    • Ce que vous auriez pu faire de différent,
    • Ce que vous ferez ou ne ferez plus à l’avenir,
    • Ce que vous pouvez acquérir comme nouvelle compétence pour ne plus retomber dans ce type de situation,
    • Ce que vous pouvez changer en vous pour la suite : vous affirmer, trouver votre place ou au contraire mettre de l’humilité, etc.
  • Fabriquez-vous un mantra que vous vous répétez à chaque attaque. Pour ma part, le mantra qui m’aide beaucoup est « Tout va bien, j’ai ma bonne étoile, je m’en suis toujours sorti et je fais confiance à la vie»
  • Sortez dehors et respirez plusieurs grands bols d’air, tout en portant votre attention sur le passage de l’air dans votre gorge, dans votre trachée, le gonflement de vos poumons, etc. La respiration est en effet un parfait moyen pour revenir à nous dans le moment présent.
  • Entrez dans l’action, commencez quelque chose, écrivez, rangez, mangez, mais surtout, portez toute votre attention à ce que vous faites pour là aussi, revenir dans le moment présent

Enfin, et c’est valable en toute circonstance : observez votre pensée ! Observez votre mental et détectez les moments où il lance la Dialog-Attack.

Plus vous développerez ce réflexe,
plus il vous sera facile de faire cesser l’attaque
et plus vite vous retrouverez la sérénité.

À condition de déjouer les Motion-Attacks… mais là, c’est une autre histoire dont je vous entretiendrai plus tard 😉

 

Merci de m’avoir lu

Olivier Masselot

Ensemble pour un monde meilleur

**********************

Retrouvez-moi sur mon blog : www.oliviermasselot.com

Youtube ► http://goo.gl/fqYlpe

Facebook ► https://www.facebook.com/olivier.masselot.auteur/

Twitter ► https://twitter.com/OlivierMasselot

Linkedin ► https://fr.linkedin.com/in/oliviermasselot

Instagram ► https://www.instagram.com/olivier.masselot/

Qu'est-ce que que vous inspire cet article?
Votre commentaire est bienvenu !

2 Comments

  • Alexandre

    Reply Reply 29 août 2016

    J’aime beaucoup ce terme de dialog attaque ! c’est vraiment comme ça que je ressens mes pensées quand je me sens pas bien… merci !!!

    • omasselot

      Reply Reply 29 août 2016

      Avec plaisir Alexandre

* Denotes Required Field